12% des salariés interrompent leur travail pour préserver leur santé ou sécurité

Au cours des douze derniers mois, vous est-il arrivé d'interrompre ou de refuser une tâche pour préserver votre santé ou votre sécurité? 12% des salariés ont répondu par l'affirmative à cette question dans l'enquête Sumer 2010. Parmi ces 12% de salariés, 16% d'ouvriers, soit deux fois plus que les cadres et professions intellectuelles supérieures et les hommes sont amenés à le faire un peu plus fréquemment que les femmes.

Par rapport aux autres salariés, ils sont exposés à davantage de risques professionnels et ont eu plus d'accidents du travail. Certains contextes de travail mettent plus souvent les salariés en position d'interrrompre ou de refuser une tâche. cela tient à la nature du poste de travail, mais aussi à l'organisation du travail et aux relations sociales avec les collègues, les supérieurs ou le public.

Les salariés en mauvaise santé sont plus enclins à interrompre leur travail ou refuser une tâche; les interruptions ou refus de tâche sont plus fréquents dans les entreprises ou sont présents les représentants élus ou des délégués syndicaux.

Date de publication : 03/05/2013